Les ateliers des arts de la rue

Des actions sur le territoire de Château-Thierry
Pour la troisième année, ces ateliers ouvrent en 2015 des horizons différents aux habitants des quartiers avec les ateliers mât chinois, percussions et danse… Ils ont pour but de former des jeunes des quartiers à diverses disciplines des arts de la rue et de les produire au Festival des Arts de la Rue.

 

Ateliers mât chinois
menés par Ode Rosset, artiste au mât chinois

Le mât chinois est une barre verticale de 6 mètres de haut sur laquelle il faut s’accrocher, grimper, glisser. Cet agrès est un objet très pédagogique. En effet il est impressionnant mais les bases techniques sont très faciles à apprendre et permettent de donner confiance à celui qui ose s’y essayer. Je pratique le mât chinois depuis 12 ans. Après avoir appris une technique suffisante pour évoluer aisément sur la barre, je me suis appliquée à travailler sur la fluidité, la douceur, l’écoute. Aussi ce que je veux transmettre c’est le plaisir d’apprendre, mais aussi et surtout le plaisir de découvrir ou redécouvrir les émotions de son propre corps, de jouer avec et de les offrir à un public avec générosité. Les corps ont parfois un langage plus touchant que celui des mots.
— Ode

Le mât chinois a remporté un vif succès chez les enfants mais aussi chez quelques mamans, venues tout d’abord accompagner leurs enfants, et qui ont succombé à la tentation de participer aux ateliers.
Un rendu d’atelier à été proposé à la fête de quartier de la Rotonde.

 


 

Photo © Raphaël Kann

Photo © Raphaël Kann

Ateliers bâton (jyo-jyutsu)
menés par Yutaka Takei, danseur, chorégraphe contemporain, maître en arts martiaux…

 

Ce n’était qu’une simple initiation. Mais les jeunes ont commencé à comprendre comment manipuler un bâton en sécurité. Ce n’est pas un simple apprentissage. On travaille également le développement des sens pour respecter, partager avec les autres personnes. C’est beau de voir l’enthousiasme des jeunes. Je crois à l’existence d’un énorme potentiel chez chaque personne. Nous avons une grande responsabilité de guide envers les jeunes, qui ont le futur ouvert…

— Yutaka

 

Une cinquantaine de jeunes ont suivi l’atelier d’initiation mené dans le quartier de La Rotonde en 2014.

 


 

Photo © Ernesto Timor

Photo © Ernesto Timor

Ateliers percussions et recherches sonores
menés par Jérôme Cury, percussionniste

Depuis plus de vingt ans, je développe des ateliers musicaux de toutes formes où nous abordons l’apprentissage et la pratique d’instruments de percussion venus du monde entier, la recherche de matières sonores diverses ainsi que la fabrication d’objets musicaux.
J’ai pu, lors de mes différents voyages, rencontrer et jouer avec des maîtres afin de  développer les techniques instrumentales comme les Guamelans à Jakarta, les Tambours coréens, les Darboukas au Maroc et principalement, le Djembé et le Sabbar suite à mes nombreux voyages au  Sénégal.

— Jérôme

Exemples d’ateliers percussions menés avec des écoles, villes ou lieux de résidence
Les Tipis sonores

Ce projet vise à :
– développer des compétences sensorielles en lien avec les matières sonores ;
– réaliser des objets sonores à partir de différents matériaux de notre environnement, utiliser des objets en les détournant de leurs fonctions premières ;
– travailler régulièrement et activement la pratique instrumentale et utiliser les savoir-faire acquis au profit de compositions musicales créées collectivement ;
– aider à la conception des différentes sculptures sonores ( chaque tipi aura une « dominante » : métaux, bambou et eau, plastique, terre et bois, verre et résonances…)

 

Les Tambours Urbains

Cette formation est ouverte sans distinction d’âges ou de niveaux et se compose  de plus de 25 férus de percussions. Les instruments sont aussi bien traditionnels (djembé,sabbars, congas) que confectionnés pour la formation (fûts, bidons).
Le projet des Tambours Urbains s’inscrit tout d’abord dans le temps avec des répétitions régulières toute l’année.
Le niveau des musiciens étant très varié, l’apprentissage des différentes techniques d’instruments est enseigné d’une façon très progressive, ce qui permet à tous les participants d’évoluer selon leurs capacités. Durant les répétitions, nous travaillons la notion de tempo et de pulsation dans un rythme collectif.
Une approche scénique est également abordée : comment être le plus détendu pendant un concert, savoir se positionner sur scène avec les différents types d’instruments.
Les rencontres avec d’autres formations ou musiciens a toujours été dans l’esprit du groupe . Différents artistes professionnels sont intervenus pendant des répétitions ou des concerts.

(Plus de détails et images sur la page dédiée à ce projet)

Les commentaires sont fermés