Prémices d’Az Zahr

En 2018, nous avons rencontré Heddy Maalem. Dans le prolongement de la dynamique impulsée avec Ode Rosset sur Vïa, nous avons invité ce chorégraphe et formateur reconnu internationalement à concevoir une création spécifique pour Le Dôme, une création à la mesure des caractéristiques physiques de cet espace autonome.

 

 

 

 

 

Ensemble, nous avons inventé un projet nomade qui tire son sens de ses déplacements, une utopie pouvant se lier à l’aventure du Dôme. Nous avons réuni une équipe de danseurs (Lee Swee Keong, Yutaka Takei, ErGe Yu) et circassiens (Pauline Barboux, Valentin Duchamp, Ode Rosset) aux talents complémentaires, capables de devenir ces bédouins du 21ème siècle, choisissant leurs bivouacs avec intelligence et racontant le monde d’aujourd’hui réinventé.

Nous cherchions un titre et Heddy proposa Az Zahr, mot arabe signifiant “les dés” et ayant enfanté notre “hasard” ainsi que le “hazard” (risque) anglophone.

Avec le soutien du Pôle national cirque et arts de la rue d’Amiens, nous avons pu effectuer au Cirque Jules Verne notre première résidence de création, du 8 au 18 avril dernier. Nous en ressortons ragaillardis et impatients de poursuivre ce travail dans les mois qui viennent, avec en ligne de mire une sortie de création en septembre 2021.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.