Vïa


Dates à venir
  • 20 mai 2017, festival Jeunesse en fête, Vailly-sur-Aisne (02)
  • du 25 au 27 mai 2017, 17h, Gatufestival, Norrköping, Suède
  • 1er juin 2017, 14h et 20h45, 26e festival Jean de la Fontaine, Château-Thierry, Brasles (02) www
  • 10 juin 2017, 14h45, festival Arrête ton cirque, sous chapiteau, Espace de l’étang bleu, Paimpont (35) www
  • fin août 2017, Inde
  • novembre 2017, Dakar, Sénégal : du 6 au 26, ateliers et représentation avec la Cie Sencirk ; du 20 au 25, résidence au pôle culturel Djaram’Arts www
  • printemps 2018, Inde

Via, visuel

Vïa est une bulle,
Vïa est une respiration,
Vïa est une écoute,
Vïa est une initiation,
Vïa est une passerelle,
Vïa est un partage,
Vïa est un chemin.
Vïa est un spectacle, une partition qui s’écrit en direct et tisse un quadruple lien, entre ses trois protagonistes et le public. Chant, percussions et évolutions aériennes au mât chinois forment un tout poétique, une forme mouvante ouverte à l’imprévu, en interaction constante avec l’instant et le lieu de la performance. Le public sera amené à tendre l’oreille, regarder attentivement, s’approcher, mettre ses sens en éveil, jusqu’à aborder les rives du retour à soi…

 

Ode Rosset : mât chinois
Fatima El Hassouni : chant
Jérôme Cury : percussions (gong, bols tibétains, tambours…)


Vïa a pour ligne de conduite de s’imprégner de l’environnement dans lequel il se joue. Il se transforme au gré des espaces rencontrés. Chaque représentation garde une trace, même infime, qui transparaît dans la performance suivante.
La vocation de ce spectacle est de se confronter à des lieux atypiques, des friches, des monuments patrimoniaux, des espaces de plein air et d’y provoquer la rencontre avec le spectateur. Vïa se joue dans des lieux chargés d’histoires, parfois insolites, qui ne sont pas nécessairement dédiés au spectacle vivant, en intérieur ou en plein air.
L’itinérance nous mènera hors les murs mais aussi, nous l’espérons, hors des frontières : Inde et Sénégal sont les premières ­destinations envisagées !

 

Petit à petit, dans une lente respiration, se confronter les uns aux autres. Laisser tomber les artifices, jouer avec le dénuement pour rencontrer l’être différemment. Révéler les diverses facettes d’un être. En jouant avec la pesanteur, les espaces verticaux et horizontaux, Vïa veut provoquer la rencontre entre le monde extérieur et l’intime. Dans une scénographie légère, il confronte les images entre elles et tente de relier le monde terrestre au ciel.


via-dossier-02-1

Dossier professionnel



Pour télécharger le dossier professionnel de présentation du spectacle, cliquez sur la vignette !






Les commentaires sont fermés